Larizza Olivier

Olivier Larizza a publié une trentaine d’ouvrages en tous genres et de nombreux articles. Son œuvre, entamée en 1999, touche aux domaines de la prose (romans, récits, contes, nouvelles, journal), de l’essai, de la poésie et aussi du théâtre. Plusieurs de ses textes ont reçu des prix et sont traduits dans une dizaine de pays (Ukraine, Russie, Iran, Roumanie, Serbie…). Le Figaro Magazine a parlé de « l’un des écrivains les plus doués de sa génération ». Le journal L’Alsace évoque « un auteur hors norme, attachant, modeste et très éclectique dans son écriture ». Une prose « où l’humble touche au sublime » d’après Valeurs Actuelles. Sa poésie est considérée comme l’une des plus originales du moment. Ses essais, « tout en nuances et en intelligence » selon Le Temps de Genève, portent sur la société du numérique et les défis de notre époque, ou encore sur Mary Shelley (dont il est spécialiste). Ce quadragénaire est né à Thionville, en Lorraine, dans une famille d’origine ouvrière ayant immigré d’Italie et de Hongrie. Il a fait des études d’angliciste jusqu'à l’agrégation et au doctorat tout en voyageant en Europe et en Amérique du Nord. D’abord enseignant-chercheur à la Faculté de Strasbourg, il est ensuite maître de conférences à l’Université des Antilles en Martinique pendant douze ans, avant d’être nommé à l’Université de Toulon. Il vit aujourd’hui entre la Côte d’Azur et la capitale alsacienne de l’Europe. 

Chez Andersen :

La Mutation
Fessenheim et le dogme nucléaire français
L'Entre-deux
L'Exil
Les Charmes de Baden-Baden
Nouvel An à Bruxelles
Le Best-seller de la rentrée littéraire

Photo d'Olivier Larizza