Hatz André

André Hatz, né en 1948 à Mâcon et résidant à Gertwiller (Bas-Rhin), a démarré sa carrière dans l’industrie horlogère avant de devenir cadre dans le BTP puis inspecteur de l’apprentissage à la CCI de Strasbourg, mission qui lui valut d’être décoré des palmes académiques. Également élu local, il s’engage dans la résistance citoyenne au nucléaire dès la construction (à partir de 1970) de la centrale de Fessenheim : il fait partie des militants qui occupèrent pendant sept mois le terrain de Gerstheim pour dissuader EDF de construire d’autres réacteurs le long du Rhin. Son combat contre l’atome et son lobby s’intensifie après la catastrophe de Tchernobyl. En 2010 il intègre l’association Stop Fessenheim, dont il est aujourd’hui le président.

Chez Andersen :

Fessenheim et le dogme nucléaire français